Accueil

Avocat

Coco

Corossol

Grenade

Mandarine

Mangue

Orange

Pamplemousse


Papaye

Contact
Mon Arbre au Sénégal
Avocatier
Citronnier
Cocotier
Corossolier
Grenadier
Mandarinier
Manguier
Oranger
Pamplemoussier
Papayer
  Eucalyptus
   
  Faire construire
  Agroforesterie
   
Liens utiles
  Les Perles de la Terranga
Mon Arbre au Sénégal : Le Citronnier

Nom commun  : Citron, lime, limette.

Nom scientifique : Citrus limon, Citrus Aurantifolia.

Famille : Rutacées

Dimensions : 6 à 10 mètres de haut pour 3 à 5 mètres de large.

Emplacement : Le citronnier ( Citrus limon ) possède une silhouette irrégulière et touffue, un feuillage persistant luisant, plus grand et large que celui de l'oranger (6 à 11 cm de long), et de teinte plus claire. Le pétiole du citronnier est parfois ailé (aplati). Les feuilles portent des glandes à huiles essentielles comme chez tous les membres de la famille des Rutacées. Les rameaux sont plus ou moins épineux et la floraison blanche ou rosâtre très odorante . Il est normal qu'une grande quantité de fleurs tombent au moment de la nouaison. Seules 1 % des fleurs fructifient ! La taille des citrons varie selon les variétés, de 5 à 12 cm de diamètre et de 8 à 20 cm de long.

Le citronnier a la particularité de fructifier plusieurs fois dans l'année notamment chez les variétés « des quatre 4 saisons ». Leur présence sur les étals varie cependant selon les variétés.

Bon à savoir sur nos arbres : la lime ou citron vert sont mieux adaptés au climat tropical et intertropical.

 

Un peu d'histoire…

Le citron et la lime ont probablement été introduits dans le Nouveau Monde par Christophe Colomb, lors de sa deuxième expédition en 1493, tandis qu'il débarquait à Isabella (Haïti et République dominicaine) pour y constituer le premier établissement permanent. De là, les fruits gagneront rapidement l'Amérique centrale. À la même époque, les Portugais plantaient les premiers arbres à agrumes au Brésil. Au milieu du XVI e  siècle, ces arbres poussaient dans toute l'Amérique du Sud. Puis, se ressemant à volonté, de grands vergers se sont établis pratiquement sans intervention humaine.

Vers la fin du XVI e  siècle, les premiers agrumes – citrons, limes, oranges – sont introduits dans la ville de St-Augustin, en Floride . Leur culture se répandra graduellement dans tout le sud-est des États-Unis et, plus tard, en Californie, à Hawaï et à Porto Rico. Aujourd'hui, le citron et la lime sont cultivés dans toutes les régions tropicales et subtropicales de la planète.

 

Plantation du citronnier

Où planter le citronnier ?

Arbre de taille moyenne, il se casera partout. Lors de la floraison, l'odeur puissante dégagée pourra stimuler vos pensées si vous en faites une allée. Le mariage entre le vert des feuilles et le jaune du fruit, les petites boulles rondes de la lime et l'oblong du citron rappelleront les rues de certaines villes de Provence. Ici pas de gelées, de courant d'air froid, alors il se positionne partout.

Vous pouvez le mettre dans un pot sur la terrasse, à coté de la piscine et le mettre en pleine terre quand vous le voulez.

Quel bonheur de les cueillir sur votre arbre : le rêve d'enfant.

La peau des citrons et des limes les plus juteux est fine et brillante, jamais grumeleuse. Les fruits doivent être fermes et lourds en main.


Comment planter le citronnier en pleine terre ?

Le citronnier apprécie un sol riche et profond, bien aéré, sableux ou sablonneux. Les sols argileux peu drainants sont peu favorables à la production de fruits. Il est donc utile de rajouter un drain ou une bonne épaisseur de graviers au fond du trou si l'eau a tendance à stagner.

En sol pauvre et trop léger, ajoutez un amendement organique (compost, terreau, fumier composté ou engrais vert) et une fumure de fond (potasse et phosphore).

Creusez un trou assez profond en décompactant le sous-sol dès l'automne pour une plantation au printemps.

Veillez à ne pas enterrer le point de greffe.

 

Culture et entretien du citronnier

Arrosage : Veillez à ce que le citronnier soit correctement arrosé quand il porte ses fruits afin qu'il n'entre pas en période de dormance, ce qui nuirait à la récolte des citrons. Les deux premières années qui suivent la plantation, formez une cuvette rapprochée de la motte puis vous l'agrandirez de façon à la situer sous l'aplomb du feuillage.

Fertilisation : Apportez un engrais agrume trois fois par an avec une fumure phospho-potassique afin d'améliorer la fructification et la saveur des fruits. L'engrais se positionne à l'aplomb du feuillage où se situent les radicelles .

Rempotage : Effectuez un rempotage lorsque les racines tapissent la motte. Lorsque vous rempotez votre citronnier, choisissez un conteneur pas trop grand par rapport au pot initial (2 fois son volume maximum), afin de ne pas retarder la fructification. Les agrumes cherchent en effet à coloniser le pot avant de se mettre à fleurir.

Taille du citronnier, quand tailler ? La taille ne débute pas avant la troisième année suivant la plantation. Elle se pratique après la récolte et avant la floraison.

Comment tailler ? Sélectionnez 3-4 charpentières d'égale vigueur puis pincez tout au long de la saison de végétation les pousses secondaires et les gourmands de façon à favoriser le développement de la frondaison. L'augmentation de la surface foliaire doit former une sorte de sphère surbaissée.

N'oubliez pas de supprimer les bois gênants, dépérissants, les vieux bois peu productifs et les gourmands en surnombre. Cette taille doit être légère chez un arbre vigoureux et plus sévère chez un arbre chétif.

 

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles : Elles sont fréquentes sur les cultures en intérieur mais peuvent aussi faire des ravages en extérieur. Elles sucent la sève de la plante, la fragilisent et peuvent soit faire mourir un jeune arbre soit annuler la récolte et surtout contaminer toutes les autres plantes de votre terrain:

Contrôlez régulièrement les rameaux et le dessous des feuilles.

Pincez régulièrement les rameaux et pulvérisez une huile blanche pour asphyxier l'insecte.

Ces attaques sont conjuguées à l'apparition de fumagine , un champignon secondaire qui noircit le feuillage et gêne la photosynthèse. Nettoyez avec de l'eau savonneuse.

L'acarien des bourgeons : Il provoque la chute des citrons ou les déforme :

Évitez les excès d'azote et les traitements intempestifs.

Appliquez une huile blanche en dehors de la floraison lorsque les citrons ont la taille d'une noisette.

Les pucerons ralentissent la croissance et recroquevillent les feuilles.  

Le Mal secco : C'est un champignon qui atteint particulièrement le citronnier en bloquant la sève. Coupez rapidement les rameaux atteints et appliquez fréquemment un fongicide.

La gommose parasitaire : C'est une maladie provoquée par le champignon Phytophtora. L'écorce se craquelle et produit de la gomme, les feuilles jaunissent et chutent. Pour l'éviter :

Plantez le citronnier dans un sol bien drainé.

Positionnez le point de greffe à 25- 30 cm au-dessus du sol.

Bon à savoir : la tristeza est une maladie virale transmise par les pucerons qui a fait des ravages sur les orangers dans le monde.

Conseils écologiques
Pour éviter l'apparition de cochenilles, pucerons et acariens, pulvérisez régulièrement le feuillage avec de l' eau additionnée de savon noir fabriqué à base de potasse et d'une huile. Diluez 5 cuillères à soupe de savon liquide dans un litre d'eau tiède.

 

Propriétés et bienfaits
sur la santé



Profil santé du citron et de la lime :

Le goût acidulé du citron et de la lime stimule les papilles gustatives, ce qui est excellent pour la digestion . Ils sont riches en vitamine C et renferment différents composés qui préviendraient le cancer .

Les bienfaits du citron et de la lime.

De nombreuses études indiquent que la consommation d'agrumes, dont le citron et la lime , exerce un effet favorable contre la prévention du cancer (une étude populationnelle suggère que la consommation quotidienne d'agrumes jumelée à une consommation élevée de thé vert (1 tasse et plus par jour) serait associée à une plus forte diminution de l' incidence des cancers ).

Maladies cardiovasculaires (les flavonoïdes contribueraient à améliorer la vasodilatation coronarienne, à diminuer l'agrégation des plaquettes sanguines et à prévenir l'oxydation du « mauvais » cholestérol (LDL).

 

Cuisine, Idées recettes

Les agrumes sont plus juteux lorsqu'ils sont à la température de la pièce. Par conséquent, il est préférable de les sortir du réfrigérateur quelque temps avant de les consommer. Pour extraire un maximum de jus, roulez le fruit avec la main sur une surface de travail avant de le passer au presse-agrume.

Conserver
Les citrons se gardent 1 ou 2 semaines à la température ambiante , les limettes moins longtemps, car elles se dessèchent plus rapidement. En gardant citrons et limettes dans un récipient d'eau au réfrigérateur ou simplement dans un récipient bien fermé, ils se conserveront plus longtemps.

Si l'on dispose de grandes quantités de ces fruits, on peut les presser et congeler le jus dans un bac à glaçons.

Limes et citrons confits . Fendez les limes ou les citrons en quatre dans le sens de la longueur en les gardant rattachés à un bout, remplissez-les de gros sel (environ 125 ml - ½ tasse pour 4 citrons), mettez-les dans un pot de type Mason en les tassant bien et couvrez de jus de citron (ou de lime). Laissez macérer environ 1 semaine, puis mettez au réfrigérateur. Les fruits confits s'y conserveront facilement 6 mois, même plus longtemps.

Écorces déshydratées. Séchées à la température ambiante, elles se conservent très longtemps dans un pot à épices. Elles perdront une partie de leur saveur au séchage, mais contribueront tout de même à agrémenter un plat. La partie blanche étant plus amère, on peut ne faire sécher que le zeste, que l'on prélèvera avec un épluche-légumes ou un zesteur.

 

Citron et lime,
Le parfum puissant
des huiles essentielles

La lime désigne généralement le fruit amer et acide d'une variété de limettier. La limette fait plutôt référence à une variété dont le fruit possède une saveur douce .

L'écorce des agrumes renferme des huiles essentielles que l'on peut obtenir par pression ou par distillation. On les a toujours employées en parfumerie et dans la fabrication d' insecticides pour les potagers familiaux.
Aujourd'hui, elles entrent dans la composition de bien d'autres produits : peintures, teintures, solvants, désodorisants et insecticides contre les puces des animaux de compagnie et les fourmis. Elles sont aussi incluses dans de nombreux nettoyants, savons pour la vaisselle et la lessive et désinfectants (les huiles ayant des propriétés germicides).

 

 

 

 

 

A partir de 3500 CFA

Disponibilité en fonction
de la saison et des semis.

 

Retour haut de page